EnergIQ est une plateforme nutritionnelle de Scolarest

Il n'y a pas si longtemps, les gens vivaient et mangeaient différemment. Une saison signifiait quelque chose et le diner était à la base de l'achat de spécialités locales. Aujourd'hui, les magasins sont remplis des espèces les plus exotiques durant toute l'année. En raison de cette abondance, malheureusement, certaines saveurs de notre cuisine ont été poussées dans le coin de l'oubli. Il est temps de les remettre sous les feux de la rampe !

Anciennes variétés, nouvelle récolte

D'abord ceci.


Vous avez différentes sortes de légumes oubliés. Certains d'entre vous les connaissent (et les mangent) encore aujourd'hui, mais dans une autre variété. Les anciennes variétés ont tout simplement été remplacées par de nouvelles variétés plus faciles à cultiver et plus productives pour l'agriculteur. Souvent le goût est aussi adapté, ils sont moins amers ou acides, parfois plus sucrés. Pensez aux choux de Bruxelles ou au chicon qui ont un goût beaucoup plus doux de nos jours... Mais aussi aux choux, carottes, betteraves et haricots de l'époque qui ont changé avec le temps. Comme la tomate d'ailleurs.

Nous n'aimons plus cela.

En outre, il y a plusieurs légumes que nous avons presque complètement oubliés. Ce sont des espèces que nos (grands)parents avaient l'habitude de préparer fréquemment, mais qui ne le sont plus aujourd'hui (malheureusement). Comment ça se fait ? Nous ne les aimons pas ou ils ne rapportent pas assez au cultivateur. Le panais est malchanceux. Mais les salsifis, les rammenas, les choux-raves, le raifort et les topinambours ont également perdu une grande partie de leur popularité. Sans parler de chicorée pain de sucre, des tomates zébrées ou du pourpier d'hiver. Quoi ? Quoi ? La liste est longue, mais heureusement, il y a de bonnes nouvelles.

Retour aux saveurs

En raison de l'attention croissante accordée à une alimentation saine et variée (voir par exemple le nouveau triangle alimentaire), les légumes de notre propre culture sont devenus plus populaires ces dernières années. Et avec raison. Les légumes oubliés sont également nutritifs et pleins de saveur. De plus, vous pouvez les combiner à l'infini dans des plats branchés. Et pour cela, vous ne devez pas du tout vous appeler Sergio Herman. Il suffit de googler et vous trouverez immédiatement une masse de recettes délicieuses et faciles à préparer. Qu'est-ce que vous attendez ?

Alors, de quoi devrions-nous nous souvenir ?

  1. Les légumes oubliés sont bons.
  2. Ils méritent encore une place sur la table aujourd'hui.
  3. Ils sont sains et vous pouvez cuisiner avec !